Commission Errance et Impasse diagnostiques

Accès rapide

    Commission Errance et Impasse diagnostiques

    Coordonnée par le Docteur Isabelle MELKI, la commission errance et impasse diagnostiques a été créée début 2019, suite à la publication du PNMR3 fixant comme objectif n°1 pour les filières de santé maladies rares de réduire l’errance et l’impasse diagnostiques.

    Consultez le détail des actions de la commission

    Les membres

    • Dr François CHASSET (Dermatologie)
    • Pr Claire DAIEN (Rhumatologie)
    • Raphaël DARBON (Association France Vascularites)
    • Dr Hubert DE BOYSSON (Médecine interne)
    • Dr Claire DE MOREUIL (Médecine interne)
    • Dr Renaud FELTEN (Rhumatologie)
    • Dr Nicolas GARCELON (Dr Warehouse)
    • Pr Sophie GEORGIN-LAVIALLE (Médecine interne)
    • Dr Sébastien VIEL (Biologie)

    Les définitions

    Errance diagnostique : période entre les premiers symptômes de la maladie et son diagnostic

    Impasse diagnostique : un patient est considéré en impasse diagnostique lorsque le patient n’a toujours pas de diagnostic 2 ans après le début de ses symptômes et qu’il est étiqueté «indéterminé» par son médecin référent

    Les actions de la commission

    Réduire l’errance diagnostique : Les clés du diagnostic

    Les associations de patients partenaires de la filière ont été sollicitées afin d’évaluer les réels besoins des patients sur le versant de l’errance diagnostique. Leurs besoins ont fait de la sensibilisation et de l’éveil de la culture du doute, la priorité de la commission.

    Inspirées des Pas à Pas en pédiatrie, et du travail de l’Internist Academy encadré par le Pr Benjamin TERRIER, la commission a créé les CLÉS du diagnostic. Leur diffusion sera large, tant lors de la formation des étudiants, que lors des congrès notamment de médecine générale et d’urgence.

    Pourquoi les « CLÉS » du diagnostic ?

    • C pour CIBLER les signes
    • L pour LIER les éléments entre eux
    • É pour ÉLIMINER (diagnostic différentiel)
    • S pour STATUER sur le diagnostic définitif

    Les premières CLÉS disponibles concernent le livédo (publiées en mars 2021), la fièvre trop fréquente chez l’enfant (publiées en janvier 2022) et l’acrosyndrome vasculaire (publiées en février 2022) :

    Découvrir les CLÉS du Livédo

    Découvrir les CLÉS Fièvre trop fréquente chez l’enfant

    Découvrir les CLÉS Acrosyndrome vasculaire


    Notre trousseau s’élargira au fur et à mesure ! Pour en savoir plus, n’hésitez pas à consulter notre rubrique dédiée : Les CLÉS du diagnostic.

    Réduire l’errance : Les guides pratiques

    La commission errance et impasse diagnostiques de la filière lance ses  « Guides pratiques » avec le premier de la série :

    Comment explorer la voie de l’interféron ?

    Dans ce guide pratique, focus sur les différentes techniques permettant de mesurer l’IFN I :

    • la concentration d’interféron (technique du Simoa)
    • l’activité interféron
    • la signature interféron
    • l’étude génétique

    Ce guide a été rédigé par le Dr Isabelle MELKI, relu par les Dr Guilaine BOURSIER, Dr Marie Louise FREMOND, Dr Renaud FELTEN et Dr Sébastien VIEL.

    Réduire l’impasse : Saisir dans BaMaRa

    Pour réduire l’impasse, il faut la quantifier, et l’analyser au niveau national. Le rôle de la BNDMR prend ici tout son sens. Complétée par tous les acteurs maladies rares, elle est donc l’outil indispensable pour réduire l’impasse diagnostique.

    Pour pouvoir utiliser la BNDMR comme outil, il est indispensable que toutes les données des patients atteints de maladies rares y soient renseignées, et que tous les patients en impasse diagnostique soient correctement identifiés.

    Grâce à l’appui de la commission et aux moyens mis à disposition par la DGOS dans le cadre du Plan National Maladies Rares 3 (PNMR3), la filière a désormais les moyens humains de vous aider. Aujourd’hui au sein de l’équipe, 4 ARCs sont répartis sur le territoire et aident à la saisie.

    En tant que centre de compétence vous avez été ou vous allez être prochainement sollicité, pour bénéficier de cette aide à la saisie et à l’identification des patients en impasse diagnostique.

    En tant que centre de référence vous avez été ou vous allez être prochainement contacté pour un accompagnement individualisé.

    Bon à savoir : Pour les centres basés à l’AP-HP, qui rencontrent des difficultés de saisie liées au DPI, un accompagnement personnalisé vous sera proposé.

    Comment optimiser votre saisie ?

    La commission a retravaillé et mis à jour plusieurs outils à l’occasion de la mise en place de cet accompagnement tels que :

    Bon à savoir : Tous ces outils peuvent être retravaillés avec vos équipes, pour correspondre complètement à vos besoins. Nous pouvons par exemple, réduire la liste d’items, pré-cocher certaines cases, adapter la liste de codes etc.

    Ces éléments sont également disponibles dans l’onglet dédié à la BNDMR.

    Réduire l’errance et l’impasse : Utiliser la BNDMR

    Extractions de la BNDMR

    En février 2020, l’errance diagnostique pour les patients de la filière FAI²R était de moins d’un an pour 70% d’entre eux. Des extractions régulières sont effectuées, et les données sont analysées, pour identifier des spécificités permettant de raccourcir cette errance diagnostique.

    Pour en savoir plus sur la BNDMR : www.bndmr.fr

    Recueil complémentaire dans la BNDMR

    Nous avons obtenu les accords pour mettre en place au sein de la BNDMR un recueil complémentaire pour les patients en impasse diagnostique, avec une maladie auto-inflammatoire ou une fièvre récurrente inexpliquée.

    La mise en ligne sur BaMaRa est prévue cet été, et la saisie sera réalisée par l’équipe de la filière.

    Pour aller plus loin


    __ Toute l’équipe errance et impasse diagnostiques
    se tient à disposition pour répondre à toute question :

    Contact : Alexandra WILLEMS
    Chargée de mission Errance et Impasse diagnostiques