Plan France Médecine Génomique (PFMG)

Plan France Médecine Génomique (PFMG)

Qu’est-ce que le PFMG ?

Le Plan France Médecine Génomique 2025  (PFMG) répond à la demande du Premier ministre Manuel Valls, adressée au président de l’alliance Aviesan, Yves Levy, en avril 2015, d’examiner la mise en place et la prospective sur 10 ans, des conditions pour intégrer le séquençage génomique très haut débit au parcours de soin du patient.

L’alliance Aviesan a réuni, une année durant, plus de 200 personnes pour établir le Plan France Médecine Génomique 2025 (PFMG 2025). Ce Plan a été remis le 22 Juin 2016 au Premier ministre.
Le PFMG 2025 propose d’intégrer les analyses génomiques dans la pratique clinique pour des pré-indications validées par la HAS. Les « Maladies inflammatoires et auto-immunes monogéniques » font partie de la liste des 12 premières pré-indications maladies rares retenues pour les plateformes France Médecine Génomique.

D’un point de vue opérationnel, le plan s’organise en trois objectifs et 14 mesures dont la mise en œuvre est assurée par l’Alliance Aviesan.
Les plateformes

Dans le cadre du plan France génomique 2025, deux plateformes pour des séquençages très haut débit ont été créées :

  • AURAGEN pour le Sud et l’Est : AURAGEN prendra en charge les patients des régions Grand-Est, Bourgogne-Franche-Comté, Auvergne-Rhône-Alpes, Nouvelle-Aquitaine, Occitanie, Provence-Alpes-Côte d’Azur, Corse et Outre-Mer
  • SeqOIA pour le nord et l’ouest de la France : SeqOIA prendra en charge les patients des régions Ile-de-France, Hauts-de-France, Normandie, Bretagne, Centre-Val-de-Loire et Pays-de-la-Loire.

Ces plateformes ont pour vocation d’intégrer le séquençage génomique très haut débit au parcours de soin du patient.


Sources :